Développement durable

Un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs.

Le Rapport Brundtland (1987), officiellement intitulé Notre avenir à tous (Our Common Future), est une publication de la Commission mondiale sur l’environnement et le développement de l'Organisation des Nations Unies, présidée par la Norvégienne Gro Harlem Brundtland. Utilisé comme base au Sommet de la Terre de 1992, le rapport a popularisé l'expression de développement durable.

Le rapport définit le concept ainsi : Le développement durable est un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures de répondre aux leurs. Deux concepts sont inhérents à cette notion : le concept de « besoins », et plus particulièrement des besoins essentiels des plus démunis, à qui il convient d’accorder la plus grande priorité, et l’idée des limitations que l’état de nos techniques et de notre organisation sociale impose sur la capacité de l’environnement à répondre aux besoins actuels et à venir.

Engagements de l'Institut EDS pour le développement durable

L'Institut EDS s'implique activement à promouvoir le développement durable et à intégrer ses principes dans l'organisation de ses activités.

Événement écoresponsale

L'Institut EDS organise, tout au long de l'année, de nombreux événements, dont des conférences, des colloques, une université d'automne, etc. Se faisant, l'Institut s'engage à considérer les effets sociaux, économiques et environnementaux dans la planification de ses événements de façon à favoriser les effets positifs et à atténuer les répercussions négatives qu'ils peuvent engendrer.  

Transports

  • Les conférenciers et les participants sont encouragés à utiliser les transports actifs (marche ou vélo) ou collectifs (covoiturage, transport en commun) lorsque cela est possible. Les informations concernant les horaires, les tarifs les trajets d'autobus sont transmis par courriel pour toute inscription à une activité.
  • Le train et l'autobus sont privilégiés à l'avion ou à la voiture pour le transport des conférenciers lorsque les distances le permettent.