Recherche rapide:

Peut-on s’attaquer au changement climatique avec l’équité sociale?

Le jeudi 14 mars 2019, 12h30 à 14h00
Adresse

Salle 2102

Pavillon Paul-Comtois

CMT-2102

Avis important

Entrée gratuite et ouverte à tous

Conférencier(ère)

Mme Lisa Hiwasaki, Cheffe de programme « Changements climatiques », CRDI, Ottawa

Personne contact

sophie.gallais@ihqeds.ulaval.ca

Résumé

Le changement climatique fait partie de l’agenda politique international depuis 1992 et le thème s’est imposé à la conscience populaire après que le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) ait obtenu le prix Nobel de la Paix en 2007, comme le rappelle la « Grève étudiante pour le climat » en novembre 2018 en Australie et d’autres protestations en Europe en février 2019. Au total, beaucoup de financement a été consacré au changement climatique (réduction des émissions liées à la déforestation; aide aux communautés vulnérables). Même si les liens entre genre et changement climatique ont été reconnus au niveau des politiques et des initiatives nationales et globales depuis les années 2000, les négociations politiques et la recherche ne se sont pas encore attaquées sérieusement à la question de l’équité sociale.

Pourtant, l’équité sociale est essentielle à une action climatique efficace. Les impacts des changements climatiques affectent plus fortement les femmes, les autochtones, les minorités ethniques et les pauvres. À l’aide d’exemples tirés d’un projet visant à renforcer la résilience des populations locales et autochtones en Asie du Sud-Est (UNESCO-Indonésie), et d’un programme qui promeut la recherche sur une adaptation au changement climatique qui permet de transformer la société (CRDI), je démontre l’importance d’aller plus loin que des recherches isolées sur les facteurs de risques biophysiques ou sur les aspects individuels de la vulnérabilité sociale. Les efforts d’adaptation ou d’atténuation au changement climatique qui considèrent les interrelations des facteurs aggravant la différenciation des impacts, constituent la clé pour améliorer la résilience pour tous. 


La conférencière (biographie en anglais)

Lisa is an environmental anthropologist with extensive experience designing, leading and coordinating interdisciplinary research on environmental conservation, climate change adaptation, climate-related hazards, and water resources management.  Lisa is passionate about promoting sustainable development using collaborative and participatory approaches, and increasing the resilience of vulnerable and marginalized populations, in particular indigenous peoples and ethnic minorities. She has developed, coordinated and implemented interdisciplinary scientific projects, promoting transdisciplinary research that brings natural, biophysical, and social scientists, together with traditional knowledge holders.  Lisa has extensive experience working in the field of environment and development, and have conducted research in Canada, Indonesia, Japan, Lao PDR, Philippines, Timor-Leste, and Vietnam. Prior to joining IDRC as Climate Change Program Leader, Lisa worked with the World Agroforestry Centre (ICRAF: based in Hanoi, Vietnam), UNESCO Regional Bureau for the Asia and the Pacific (Jakarta, Indonesia), and UNESCO’s Division of Water Sciences (Paris, France). Lisa has a PhD in international development, focussing on environmental policy (Yokohama National University) and an MA in Anthropology (University of British Columbia) and has published scientific articles, reports, and policy briefs on traditional ecological knowledge, climate change adaptation, protected area management, and community-based tourism.


Les organisateurs

La conférence est organisée conjointement par le Département de géographie de l'Université Laval, le Groupe d'études et de recherche sur l'Asie contemporaine (GÉRAC) des HEI, l’Institut EDS, et la Chaire en développement international.
 




Retour à la liste