Dossier spécial - Alimentation et agriculture durables

ÉDITORIAL : Regards croisés sur l'alimentation et l'agriculture durables

L’agriculture, « l’art de cultiver la terre »(1), demeure une activité humaine répandue à travers le monde. Aujourd’hui, la sécurité alimentaire est loin d’être assurée pour tous. Comment nourrir le monde en maintenant l’équilibre entre les aspects socio-économiques et environnementaux? Ce dossier spécial portant sur l’alimentation et l’agriculture durable tente d’apporter des éléments de réponses à la question. Les enjeux abordés dans ce numéro sont au cœur des 17 Objectifs de développement durable (ODD) adoptés par l’ONU pour répondre aux défis mondiaux auxquels nous sommes confrontés. 

Nakeyah Giroux-Works et Sarah Pezet se penchent sur les façons d’organiser la transition de l’agriculture conventionnelle vers une agriculture plus durable. Leur projet de recherche, réalisé dans plus d’une centaine d’entreprises du Bas-Saint-Laurent, montre que les initiatives agricoles et agroalimentaires participent à la transformation des dynamiques territoriales et sociales de la région. Bien que ces initiatives soient des prises de pouvoir sur le devenir du Bas-Saint-Laurent, elles se heurtent à plusieurs obstacles politico-économiques. Olivia Roy-Malo s’intéresse aux évolutions du secteur des produits forestiers non ligneux (PFNL) de la même région. Sa recherche, menée auprès des cueilleurs paysans et des fermiers-forestiers, porte sur les initiatives visant une valorisation et une conservation de l’environnement. L’auteure signale, d’une part, la redécouverte d’espèces sauvages qui sont aux prises avec des contraintes reliées aux ressources, et observe, d’autre part, l’apparition d’une nouvelle économie forestière qui présente une alternative à l’exploitation de la matière ligneuse. 

Émilie Houde-Tremblay s’interroge sur comment amener une transition susceptible de pouvoir faire face aux enjeux des systèmes alimentaires et agricoles. L’auteure présente une proposition agroécologique pour la transformation des systèmes en examinant l’évolution du concept d’agroécologie dans ses diverses dimensions, notamment son caractère politique et social, ses attaches à la notion de souveraineté alimentaire. Son article se termine sur le rôle du leadership urbain pour maintenir une agroécologie écologique, sociale et politique. Le volet pratique de l’agroécologie est traité dans l’article de Marc-Antoine Fortin. En faisant appel à la notion de transition agroécologique, l’auteur analyse les pratiques agricoles des fermes alternatives québécoises pour observer le niveau de transition. Son enquête, menée par questionnaire, montre que les fermes alternatives adoptent une démarche agroécologique. Seule une minorité de fermes innovatrices investissent actuellement dans la construction du savoir agroécologique, le mouvement agroécologique n’étant encore que dans sa phase embryonnaire au Québec. 

Julie Nadeau propose une étude qualitative en appliquant le concept de système alimentaire territorialisé à la région de Charlevoix. Dans son étude, elle analyse les discours des acteurs intégrés dans un système alimentaire territorialisé à partir de l’étude de cas d’entreprises. L’auteure explique les raisons pour lesquelles cette région se prête bien à une meilleure compréhension du mouvement territorial qui tente de redynamiser son territoire et de relever les défis du système alimentaire dominant. Geneviève Laroche et ses collègues appliquent une démarche participative de diagnostic et d’idéation orientée par l’ODD 2 pour améliorer la sécurité alimentaire à Bambey au Sénégal. Les auteurs montrent comment cette démarche a permis aux étudiants de l’Université Laval et de l’Université Alioune Diop d’imaginer un projet d’agriculture urbaine visant à atténuer l’insécurité alimentaire. Leurs travaux indiquent que le décloisonnement des milieux urbains et universitaires serait essentiel pour trouver des solutions durables à Bambey. 

Ces projets de recherche indiquent que les buts poursuivis par l’ODD 2 rejoignent d’autres objectifs comme ceux des ODD 15 et 17(2). Les travaux empiriques menés au Québec et au Sénégal montrent que des politiques jouent un rôle majeur dans les développements de l’alimentation et de l’agriculture pour atteindre les Objectifs de développement durable et que le partenariat mondial contribue à impulser la mise en œuvre des ODD.


Références :

(1) Diderot, D.  1751. Agriculture [en ligne]. Encyclopédie de Diderot. encyclopédie.eu/index.php/physique/1151392036-agriculture/1151392036- [consulté le 20 janvier 2019]. 
(2) ODD 2 : amélioration de la nutrition, promotion de l’agriculture durable, élimination de la faim et sécurité alimentaire; ODD 15 : préservation et restauration des écosystèmes,  enrayement et inversement du processus de dégradation des sols terrestres; ODD 17 : partenariats pour la réalisation des objectifs Nations unies, s.d. Objectifs de développement durable [en ligne]. Nations unies. www.un.org/sustainabledevelopment/fr/objectifs-de-developpement-durable/ [consulté le 19 janvier 2019]. 
 


Dans ce numéro

Aucune actualité disponible.

Partenaires de ce numéro